​Cadrer le Processus par des Règles du Jeu co-définies et co-optées

Pour aller de l'avant dans le processus de changement, il est crucial de renforcer la cohésion et le sentiment d'appartenance parmi les contributeurs.
Des Règles du Jeu co-construites et co-optées, 2ème Élément de Stabilité Dynamique, aident à cadrer le processus et à satisfaire le besoin d'appartenance qui est profondément enraciné dans notre constitution neurobiologique. Les Règles du Jeu permettent de créer un référentiel partagé en termes de modes de fonctionnement et de clarifier les interfaces entre les éléments des systèmes, la philosophie globale de leurs interactions et les différents rôles et fonctions clés en relation avec les actions envisagées. Elles améliorent donc la stabilité déjà introduite par la définition d’un njeu commun.

En outre, les Règles du Jeu aident à identifier les dérives de fonctionnement, les modalités de réalisation des arbitrages nécessaires pour satisfaire les inévitables intérêts divergents, le processus de décision, tous éléments nécessaires pour protéger la cohésion de l'organisation.
Dans l'ensemble, la définition des Règles du Jeu établit un contrat entre les contributeurs et leur permet de se sentir en sécurité psychologique et émotionnelle, réduisant ainsi le stress et la résistance, encourageant un intense travail individuel et/ou collectif, menant ainsi à un fort engagement et participation. En même temps, l'anxiété est réduite et l'apprentissage nécessaire au changement peut avoir lieu sereinement et avec succès.

L’énergie dérivée de ce sentiment d'appartenance, de l'engagement et de la cohésion sous-jacente, crée des liens émotionnels et spirituels qui sont un fort levier en termes de performance.

 

Plusieurs processus, méthodologies, techniques et outils pour atteindre ces objectifs sont présentés dans « M3C – Réussir un changement Dynamique, Stable et Durable » (2012) et dans « Leading by Dynamic Stability » (2016).